livre

Non, la danse n'est pas un truc de filles !

Date de parution : 2016

Auteurs : Marquié, Hélène

244 p. ; 13,5 x 20,5 cm ;

Côte : 793.3 MAR

ISBN : 2-916002-35-4

Le « genre » fait couler beaucoup d'encre depuis quelques années. Il est parfois objet de rejets violents : « touche pas à mes stéréotypes » proclamaient récemment les adversaires d'une prétendue « théorie du genre », dont l'impact dans les milieux culturels est loin d'être nul, puisque plusieurs spectacles traitant des stéréotypes féminins et masculins ou de l'homosexualité ont récemment été déprogrammés. Le terme est aussi revendiqué par une frange de la danse contemporaine depuis la seconde moitié des années 1990. Les spectacles s'affichant « genre » ou queer, revendiquant une déconstruction des normes, des identités, tantôt dites sexuées, tantôt dites sexuelles, se sont multipliés, au point de définir un nouveau « genre », spectaculaire celui-ci, bien intégré dans l'avantgarde. Le genre est aussi à la mode. « C'est bien ancré dans l'air du temps : les jeux de genre font partie de notre quotidien » écrivait la critique de danse Rosita Boisseau dans Télérama. Mais le genre est-il un jeu, ou une esthétique ? Si le mot circule, les défi nitions du genre sont souvent bien fl oues et ses emplois multiples, contradictoires. Il suffi t parfois qu'un spectacle présente des corps nus, ou du travestissement, pour être salué par la critique (ou bien condamné), comme ayant une thématique genre. Par ailleurs, contrairement aux pays anglo-saxons, ce n'est que très récemment en France que les recherches dans les domaines des arts vivants ont commencé à s'ouvrir, un peu, et non sans résistances, aux études de genre. Il était donc nécessaire de clarifi er ce que le genre veut dire, et d'examiner ce que ce concept - car ce n'est ni une théorie, ni une idéologie, mais un concept, c'est-à-dire un outil pour penser - nous apporte pour comprendre la danse, son histoire, ses pratiques, les productions, diffusions et réceptions de ses spectacles ; pour chercher à comprendre aussi en quoi la danse participe à la transmission et à la légitimation de certaines normes sociales, et en quoi elle peut participer à leur