Active depuis 2014 en Aveyron, LA MEZCLA est une compagnie théâtrale professionnelle organisée en association et régie par la loi de 1901. Son projet artistique est développé par Clémentine Saintoul Colombres, comédienne, auteur, metteur en scène chanteuse et formatrice en théâtre ( voir fiche artiste). La vocation de la compagnie est de créer et de diffuser des spectacles professionnels au niveau départemental, régional, national et international, notamment en Argentine. Elle intervient parallèlement auprès de publics amateurs ou professionnels désireux de pratiquer le théâtre en proposant des stages ou ateliers spécifiques de création et/ou formation. 

Ses valeurs

- Valoriser un savoir-faire de qualité ancré dans une éthique humaine et professionnelle de développement durable. 

- Fédérer des artistes, publics et partenaires issus d’horizons différents et désireux de partager une dynamique commune d’apprentissage, de recherche et d’ouverture artistique au-delà des clivages habituels. 

- Travailler sur la mixité et sa capacité à générer des propositions riches, créatives et évolutives.


LA MEZCLA ET LA CULTURE DURABLE 

Nous ne sommes pas deux sur Terre à percevoir le monde de la même manière... Pourquoi ne pas imaginer qu’en laissant s’exprimer les singularités dans le respect des identités des autres, nous sortirions d’un monde bipolaire où tout est basé sur l’opposition pour entrer dans une nouvelle époque capable de percevoir les nuances du monde et d’utiliser les richesses naturelles émergeant de sa diversité? Comment réunir les forces habituellement dites « contraires » en travaillant sur leur complémentarité et leur convergence d’intérêts? Et si l’éthique, le professionnalisme, le respect et la transparence étaient les marques de fabrique non négociables de l’économie de demain? Comment créer des partenariats intelligents qui reconnaissent l’interactivité des échanges et services, sachant conserver des intérêts individuels tout en contribuant à l’intérêt commun? Comment concevoir des projets de développement sur le long terme, dans lesquels les différents acteurs culturels, politiques, sociaux et citoyens se passent consciemment le relais, au lieu de travailler dans l’hermétisme de leur seul axe de travail ? La compagnie avance pas à pas vers cette reconsidération du monde du travail qui replace l’humain et son épanouissement au centre de ses préoccupations. LA MEZCLA participe à ce chantier en créant des projets qui s’appliquent à ne pas renforcer les idées reçues mais tentent au contraire d’ouvrir de nouvelles portes. Convaincue que l’évolution est le fruit du choix et de l’expérience de chacun, elle construit en présence d’une diversité de points de vue posant certaines questions qui lui semblent essentielles. La réponse appartient à chacun. 

Partenaires artistiques : Théâtre 13-Paris-Manufacture de la Chanson ( Paris)-EAT Paris et EAT Occitanie-Théâtre de La Baleine-Le Krill- Centre Culturel Aveyron Ségala Viaur- Athanor Albi Scène Nationale-Noctambule-MJC Albi-MJC Rodez-Conservatoire Théâtral de l'Aveyron Partenaires socioculturels: Lycée Foch ( Rodez)-Lycée Monteil ( Rodez)-Collège Fabre ( Rodez)- Collège du Carladez ( Saint-Amans-des-Côts-Ecole Foch( Rodez)-Ecole Flaugergues( Rodez)-Itep de Grèzes (Séverac l'Eglise) -Collège de Mur de Barrez- Lycée Rascol ( Albi)-Ecole des Mines ( Albi) Point info Séniors ( Rodez) FJT Les Capucines (Onet-le-Château)-Médiathèque Paul Géraldini (Onet-le-Château)-Amicale des Arméniens de Toulouse Partenaires institutionnels: Aveyron Culture-DRAC Occitanie-Ville de Rodez-Rodez Agglomération-Mairie de Rieupeyroux-Mairie d'Onet-le-Château-DDCSPP-politique de la ville-Ministère de la jeunesse et des sports- 

Création en cours LA VOYAGEUSE/ECHAPPEES BELLES: un projet de résidence de création 2016-2018, développé sur deux pôles: Onet-le-Château/ Quatre Saisons ( Le Krill/ La Baleine) et Rieupeyroux ( Centre Culturel Aveyron Ségala Viaur). 

La Voyageuse, est un texte inédit de Clémentine Saintoul Colombres, lauréat de la sélection nationale annuelle des EAT ( Ecrivains associés du Théâtre). Sa création a donné lieu à un projet artistique participatif avec les habitants de l'Aveyron qui ont répondu à l'appel à candidatures de la compagnie. Il s'agissait d'écrire autour des thématiques portées par la pièce : quêtes initiatiques-migrations-préjugés-différences-rencontres-obstacles-rêves et réalités-obscurantismes-mixités-espoirs... "La Voyageuse" verra la jour fin Mars 2018, dans le cadre de sa sortie de résidence au Centre Culturel Aveyron Ségala Viaur, après une série de répétitions à Rieupeyroux et à Onet, au théâtre de la Baleine. Puis le spectacle sera présenté au festival d'Avignon 2018, avant de continuer sa route en Aveyron et ailleurs ! 

Clémentine Saintoul Colombres, de culture franco-argentine, grandit en Aveyron puis à Paris. Passionnée de théâtre et de voyages, elle développe un parcours de comédienne, chanteuse, metteur en scène et formatrice en scène théâtrale. Guidée par un axe de recherche touchant à l’observation des différences, diversités et mixités, elle collabore avec des partenaires très variés, structures institutionnelles ou alternatives. Inspirée par sa collaboration au projet de la Comédie de Valence/ Scène nationale, elle décide de revenir en Aveyron pour y créer sa compagnie et de passer un nouveau cap, celui de l’écriture. « Dans la compagnie, je m’occupe de développer une identité artistique particulière, ancrée dans une recherche de pluralité culturelle, de réflexion et d’éthique. Je suis à l’affût de personnes pour qui l’aventure artistique revêt un sens particulier. J’aime donner la parole à des personnes qui ne l’auraient pas forcément prises d’elles-mêmes. J’invente des projets qui développent la sensibilité, la connaissance, la réflexion et l’ouverture. Je tente de centrer mon énergie à la création d’un fond nourri de sentiments et de réflexions. Pas toujours facile dans un monde du « prêt-à-penser» permanent. J’ai toujours appréhendé ma double culture comme un chance. Elle m’a fait gagner du temps un m’ôtant directement tant d’œillères. J’ai eu envie de transmettre cette connaissance à travers mon activité professionnelle. Chaque personne établit sa propre norme, fondée sur ses codes et croyances morales, culturelles, sociales, religieuses, éducatives, politiques, géographiques, temporelles...

Nous sommes normaux à nos yeux et étranges pour des personnes issues de réalités différentes de la nôtre. Je m’amuse à analyser les comportements humains et à traquer les idées reçues qui nous limitent souvent dans notre compréhension des autres et du monde qui nous entoure. Le théâtre est pour moi le lieu de la recherche de communication. C’est le lieu où tentent de s’exprimer et de se comprendre la multiplicité des points de vue. »