"Broder, c'est voyager sur un tissu. Je serai une Pénélope qui voyage et raconte son odyssée familière sur la toile... J'ai donc le pouvoir de réparer ma vie passée et d'en broder l'histoire. Mon fil de laine raccommodera la partition déchirée" Elisabeth Baillon. L'exposition présente la rétrospective de cinquante années de création d'une œuvre atypique où la broderie s'associe au dessin, à l'encre et à la plume. L'œuvre se nourrit de l'enfance de l'artiste, de son histoire et des clivages familiaux, de son enracinement à la terre du Larzac où elle vécut 34 ans. Fil conducteur de l'exposition, le fil de laine de la machine à broder inscrit sur la toile un réseau coloré qui d'abord la recouvre entièrement, puis dialogue avec l'encre et le dessin et enfin auréole les visages des êtres chers. "Pendant vingt ans le tissu fut d'un noir profond, au départ un dessin, net, précis comme une carte d'état major. De la machine brodante sort une chaînette de laine, route minuscule, aussi fine qu'un crayon, aussi agile qu'un pinceau. Toutes les formes seront entourées, la labourées en rythmes concentriques... Point par point sous ce réseau coloré la toile noire disparaîtra... Partir cette fois-ci du blanc... Oser tacher la toile non sans remords et l'imbiber de jus et encres diverses. Cela déborde sans discipline et capillarise en douce dans votre dos. Mais le dessin surnage, il se construit ; puis il est gratté, ombré, griffé comme une sorte de tatouage à la plume. La chaînette entoure cette ossature, elle la borde et la brode de sa matière laineuse." Elisabeth Baillon.

Infos pratiques

Le voyage de Pénélope / Itinéraire brodé

Du vendredi 16 décembre 2016 au samedi 29 avril 2017
de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; fermé le dimanche et les jours fériés

Payant
le prix d'entrée du musée